Les bénéficiaires du Fonds d’amorçage de TDDC créent des solutions durables pour la chaîne d’approvisionnement alimentaire du Canada

juillet 14, 2020

OTTAWA (Ontario), le 14 juillet 2020 – Technologies du développement durable Canada (TDDC) a annoncé aujourd’hui le financement de quatre entreprises en démarrage canadiennes qui développent des solutions pour les secteurs de l’alimentation, de l’agriculture et de l’aquaculture. Deux de ces entreprises ont leur siège social à Halifax, une à St. John’s et une autre à Montréal. 

L’une de ces entreprises œuvre dans le domaine de l’agrotechnologie. Elle développe des produits biologiques destinés à remplacer les produits chimiques pour lutter contre les maladies qui touchent les cultures. Une autre entreprise conçoit un nouveau logiciel pour l’industrie laitière afin de gérer plus efficacement la chaîne d’approvisionnement du lait. Une troisième entreprise utilise l’intelligence artificielle pour réduire le gaspillage alimentaire et la mortalité dans les fermes piscicoles. La quatrième entreprise, qui travaille aussi pour l’industrie piscicole, développe des emballages compostables actifs qui allongent la durée de conservation du poisson frais. 

Le financement provient du Fonds d’amorçage de TDDC. Mis à l’essai en 2019, le Fonds d’amorçage peut soutenir jusqu’à 100 entreprises par anLes entreprises dont la demande a été acceptée reçoivent entre 50 000 $ et 100 000 $ de TDDC, ce qui leur permet d’obtenir un financement encore plus élevé auprès de leurs partenaires financiers privés. Au total, 17 petites entreprises ont reçu un financement de TDDC au cours de la première ronde de 2020-2021, qui s’est terminée fin juin. 

Le modèle de partenariat de TDDC est au cœur de la réussite de son Fonds d’amorçage. TDDC noue des partenariats avec des accélérateurs et des incubateurs d’entreprises de tout le pays afin de repérer des entreprises en démarrage à haut potentiel. Grâce à leur connaissance pointue de leur région et des industries cibles, les accélérateurs repèrent dans leur portefeuille les entreprises qui répondent aux critères de financement de TDDC. TDDC invite tout accélérateur du Canada qui le souhaite à lui présenter une demande pour devenir un partenaire de son Fonds d’amorçage.  

« En ce qui concerne les technologies propres, le Canada est un véritable chef de file mondial. Il crée des emplois intéressants pour les Canadiennes et les Canadiens tout en aidant à l’atteinte de nos objectifs liés aux changements climatiques. Les investissements d’aujourd’hui auront une incidence directe sur les secteurs de l’alimentation, de l’agriculture et de l’aquaculture et permettront d’améliorer l’efficience et la durabilité de ceux-ci tout en réduisant les gaspillages. »  L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique 

 

« Grâce à son Fonds d’amorçage, TDDC peut étendre son rayonnement dans des domaines émergents d’innovation dans des secteurs et des régions qui pourraient surprendre les Canadiennes et les Canadiens. En créant des solutions innovantes qui préservent la fraicheur des aliments, réduisent le gaspillage et acheminent les produits plus efficacement sur le marché, ces entrepreneurs contribuent grandement à l’essor des technologies propres au Canada. » – Leah Lawrence, présidente-directrice générale, Technologies du développement durable Canada  

Une liste des entreprises des secteurs de l’agriculture et de l’alimentation et des accélérateurs qui ont suggéré leur candidature figure ci-dessous. Le deuxième appel de candidatures de 2020-2021 pour le Fonds d’amorçage sera lancé cet automne. 

  1. Impactful Health Research & Development Inc. (Montréal, Québec), soutenue par Innovacorp, développe des emballages compostables actifs qui allongent la durée de conservation des produits frais, en particulier du poisson, augmentant la rentabilité économique sur la chaîne de valeur tout en réduisant le gaspillage. 
  1. Milk Moovement (St. John’s, T.-N.-L.), soutenue par Genesis, développe un logiciel basé sur l’infonuagique qui améliore l’efficience de la chaîne d’approvisionnement du lait grâce à des fonctions comme le suivi du transport et de la production et l’optimisation des tournées, ce qui réduit l’empreinte carbone des camions de transport du lait. 
  1. Reazent (Halifax, Nouvelle-Écosse), soutenue par Verschuren Centre, fabrique des substituts biologiques efficients et très efficaces aux produits agrochimiques. Ces substituts contribuent à la lutte contre les maladies des cultures, à la croissance du rendement et à la résistance au stress abiotique dans le secteur agricole. 
  1. ReelData (Halifax, Nouvelle-Écosse), soutenue par Innovacorp, développe un logiciel d’intelligence artificielle et de vision par ordinateur pour l’aquaculture, qui fournit aux fermes piscicoles des indicateurs en temps réel. Cette technologie réduit le gaspillage dans l’alimentation des poissons et la mortalité de ceux-ci grâce à un suivi de leur santé, de leur faim et de leur poids.