Grâce à ses partenariats, TDDC finance l’innovation canadienne de pointe afin de rendre l’économie plus durable 

juillet 14, 2020

OTTAWA (Ontario), le 14 juillet 2020 – En partenariat avec des accélérateurs de tout le pays, Technologies du développement durable Canada (TDDC) a annoncé aujourd’hui le financement de 17 entreprises canadiennes en démarrage qui repoussent les limites de la technologie afin de développer des solutions durables qui propulseront notre économie vers l’avenir. 

Les entrepreneurs bénéficiant de notre financement sont représentatifs de l’étendue et de la diversité des entreprises canadiennes qui conçoivent des solutions de technologies propres. Ces petites entreprises développent des technologies permettant d’alimenter en énergie les véhicules électriques et de piloter les voitures autonomes. Elles utilisent des drones pour planter des arbres et des données pour améliorer l’exploitation des fermes piscicoles. Elles permettent aux véhicules utilitaires lourds de rouler à l’hydrogène et elles convertissent le dioxyde de carbone en carburant de grande valeur. Elles remplacent les produits agrochimiques et inventent des emballages compostables actifs. Elles font appel à la nanotechnologie, à la robotique, à l’intelligence artificielle, à la biologie de synthèse et à l’ingéniosité humaine.  

Les entreprises dont la demande a été acceptée pour cette ronde de financement reflètent également la diversité de la population canadienne. Grâce à son Fonds d’amorçage, TDDC étend son rayonnement à une plus vaste communauté d’entrepreneurs canadiens, dans tout un éventail de secteurs. 

Le Fonds d’amorçage de TDDC, mis à l’essai en 2019, s’élargit et il a désormais la capacité de soutenir jusqu’à 100 entreprises en démarrage par an. Les entreprises dont la demande a été acceptée reçoivent entre 50 000 $ et 100 000 $ de TDDC, ce qui leur permet d’obtenir un financement encore plus élevé auprès de leurs partenaires financiers privés. 

Le modèle de partenariat de TDDC est au cœur de la réussite de son Fonds d’amorçage. TDDC noue des partenariats avec des accélérateurs et des incubateurs d’entreprises de tout le pays afin de repérer des entreprises en démarrage à haut potentiel. Grâce à leur connaissance pointue de leur région et des industries cibles, les accélérateurs repèrent dans leur portefeuille les entreprises qui répondent aux critères de financement de TDDC. Grâce à sa collaboration avec les accélérateurs, TDDC a pu renforcer ses liens avec les écosystèmes de l’innovation qui grandissent partout au Canada, dans tous les secteurs d’activité. TDDC invite tout accélérateur du Canada qui le souhaite à lui présenter une demande pour devenir un partenaire de son Fonds d’amorçage.  

Le Fonds d’amorçage a permis à TDDC d’étendre son rayonnement dans l’ensemble de la communauté des technologies propres du Canada, finançant l’innovation de l’amorçage au passage à l’échelle supérieure, en passant par le démarrage. En ajoutant le Fonds d’amorçage à ses mécanismes de soutien aux entrepreneurs aux premières étapes de développement, TDDC renforce aussi son réservoir de futurs candidats pour des partenariats à long terme. 

La liste complète des entreprises ayant obtenu un financement de TDDC et des accélérateurs qui ont suggéré leur candidature figure ci-dessous. Le deuxième appel de candidatures de 2020-2021 pour le Fonds d’amorçage sera lancé cet automne.  

Citations 

« En ce qui concerne les technologies propres, nous soutenons les possibilités, les grandes idées et les projets qui changent la donne. Les 17 entreprises qui figurent dans la liste annoncée aujourd’hui sont l’incarnation de ces principes. À mesure que nous redresserons l’économie canadienne après la COVID19, les technologies propres continueront de jouer un rôle important pour stimuler l’emploi et l’innovation au Canada. » – L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique 

« Tandis que le Canada et le monde sont confrontés aux difficultés économiques et aux problèmes de santé publique découlant de la COVID-19, les innovations de pointe que nous examinons dans le cadre du Fonds d’amorçage de TDDC me redonnent espoir. Le Canada peut être un chef de file mondial pour trouver des solutions qui nous permettront de tout rebâtir, en mieux. Les entrepreneurs que nous finançons grâce à ce programme ouvrent la voie. » – Leah Lawrence, présidente-directrice générale, Technologies du développement durable Canada. 

Les entreprises bénéficiaires de notre financement 

Ci-dessous figurent les 17 entreprises canadiennes auxquelles TDDC a accordé un financement d’amorçage durant la première des quatre rondes prévues pour l’exercice 20202021. Le nom du partenaire accélérateur qui a proposé chaque entreprise est aussi mentionné.  

  • Calogy Solutions (Sherbrooke, Québec), soutenue par Ecofuel, crée une technologie de gestion thermique pour les batteries au lithium-ion. Cette technologie permet d’abaisser le coût initial des véhicules électriques, améliore la sécurité des batteries et allonge la durée de vie de celles-ci. 
  • Elocity (Toronto, Ontario), soutenue par Accelerator Centre, développe des contrôles intelligents axés sur les données pour aider les compagnies de distribution d’électricité à maintenir la stabilité de leur réseau électrique et faire face à la demande grandissante découlant de l’essor des véhicules électriques. 
  • Evercloak (Kitchener, Ontario), soutenue par MaRS, produit des nano-membranes à base de graphène pour la déshumidification qui sont 100 fois plus fines que les autres, nécessitent peu d’énergie et produisent peu de déchets. Les membranes améliorent l’efficacité du refroidissement tout en réduisant la consommation énergétique de plus de 50 %. 
  • Flash Forest (Shelburne, Ontario), soutenue par Climate Ventures, utilise des drones pour la reforestation. Le fonctionnement hautement automatisé de ces drones est beaucoup plus économique et plus efficient que les méthodes traditionnelles de plantation des arbres. L’objectif est de planter un milliard d’arbres d’ici 2028. 
  • Hydra Energy (Delta, Colombie-Britannique), soutenue par Foresight Cleantech Accelerator Centre, crée une technologie et des systèmes permettant d’utiliser l’hydrogène dans un moteur à combustion conventionnel. Elle adapte les moteurs diesel des véhicules utilitaires lourds afin qu’ils fonctionnent en partie à l’hydrogène et se charge de l’approvisionnement en hydrogène purifié. 
  • Impactful Health Research & Development Inc. (Montréal, Québec), soutenue par Innovacorp, développe des emballages compostables actifs qui allongent la durée de conservation des produits frais, en particulier du poisson, augmentant la rentabilité économique sur la chaîne de valeur tout en réduisant le gaspillage. 
  • Milk Moovement (St. John’s, T.-N.-L.), soutenue par Genesis, développe un logiciel basé sur l’infonuagique qui améliore l’efficience de la chaîne d’approvisionnement du lait grâce à des fonctions comme le suivi du transport et de la production et l’optimisation des tournées, ce qui réduit l’empreinte carbone des camions de transport du lait. 
  • OmniPly Technology (Montréal, Québec), soutenue par TandemLaunchaméliore l’efficience de la création de circuits imprimés flexibles grâce à la technologie de délaminage. Ce procédé facile à intégrer sépare les circuits flexibles des supports rigides sans nuire à la performance du dispositif. 
  • OneFeather Mobile (Victoria, Colombie-Britannique), soutenue par Tectoria – ViaTech, élabore une technologie permettant de simplifier le vote électronique, le renouvellement de carte de statut, la banque en ligne et d’autres services aux personnes autochtones de tout le Canada. L’application réduira la nécessité de se déplacer pour les habitants des collectivités éloignées. 
  • One Silicon Chip Photonics (Montréal, Québec), soutenue par FounderFuel, fabrique des puces contenant des unités de mesure inertielle extrêmement compactes qui interviennent dans la navigation des objets en mouvement. Ces puces d’accéléromètre et de gyroscope sont des composantes précieuses sur le marché des véhicules autonomes. 
  • Technologies OPA (Montréal, Québec), soutenue par Ecofuel, développe un logiciel de collaboration convivial permettant de mieux planifier, coordonner et communiquer les fermetures de route et les détournements de circulation grâce à l’intelligence géospatiale optimisée. 
  • Phycus Biotechnologies (Sydney, Nouvelle-Écosse), soutenue par Verschuren Centre, fabrique de l’acide glycolique exempt de formaldéhyde à partir de produits biologiques en utilisant la biologie de synthèse. La technologie de fermentation produit des ingrédients d’une grande pureté qui sont très appréciés sur le marché des cosmétiques et qui ont une faible empreinte carbone. 
  • Reazent (Halifax, Nouvelle-Écosse), soutenue par Verschuren Centrefabrique des substituts biologiques efficients et très efficaces aux produits agrochimiques. Ces substituts contribuent à la lutte contre les maladies des cultures, à la croissance du rendement et à la résistance au stress abiotique dans le secteur agricole. 
  • ReelData (Halifax, Nouvelle-Écosse), soutenue par Innovacorp, développe un logiciel d’intelligence artificielle et de vision par ordinateur pour l’aquaculture, qui fournit aux fermes piscicoles des indicateurs en temps réel. Cette technologie réduit le gaspillage dans l’alimentation des poissons et la mortalité de ceux-ci grâce à un suivi de leur santé, de leur faim et de leur poids. 
  • SeeO2 Energy (Calgary, Alberta), soutenue par Innovate Calgary construit des électrolyseurs à haute température capables de convertir du dioxyde de carbone ou de l’eau en carburants précieux. Ce procédé qui affiche un bilan net de carbone négatif peut être utilisé dans les industries de transformation des plastiques écologiques, des produits chimiques et des métaux. 
  • Solid State of Mind (Montréal, Québec), soutenue par Centech Montréal, développe une intelligence artificielle capable de s’adapter aux changements en temps réel de l’environnement. Conçus pour consommer peu d’énergie, ces systèmes robotiques contribueront à la réduction des émissions de CO2 
  • Summit Nanotech (Calgary, Alberta), soutenue par MaRS, utilise la nanotechnologie pour séparer les ions lithium des autres éléments d’une solution, fournissant ainsi une source durable de lithium pour le secteur des véhicules électriques. Le procédé efficient sur le plan énergétique n’utilise pas d’eau douce, produit peu de déchets et double le rendement du lithium.