Les estimations de la réduction des émissions de GES sont des projections dans l’avenir, sujettes à certains risques et facteurs non prévisibles qui pourraient produire des résultats réels différents des résultats prévus. Pour faire ces estimations, TDDC prend les précautions raisonnables suivantes :

- Exiger de la part des candidats une estimation des réductions de GES prévues selon une méthodologie prescrite, fondée sur les normes ISO en vigueur et les recommandations du GIEC.

- Évaluer la plausibilité de ces estimations et les ajuster à mesure que de nouvelles informations sont disponibles, y compris en excluant les projets en attente.

- Réduire les prévisions de 80 % à 93,5 % pour prendre en compte le rendement de la technologie de réduction des émissions de GES et la probabilité que les prévisions des ventes se confirment.

Comme dans le cas des émissions de GES, ces résultats ont été réduits d’un maximum de 93,5 % pour tenir compte de la mise en marché et du risque encouru.

La durée de vie des technologies axées sur la pureté de l’air, de l’eau et des sols est de 10 à 40 ans, d'où la date de 2025 comme terme des prévisions.