L’honorable Greg Rickford, ministre des Ressources naturelles du Canada et ministre de l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario, et Jim Balsillie, président du conseil de Technologies du développement durable Canada (TDDC), ont annoncé aujourd’hui de nouveaux investissements de près de dix millions de dollars du Fonds de technologies du DDMC de TDDC dans cinq projets ontariens.

Le Fonds de technologies du DDMC de TDDC soutient des projets qui touchent les changements climatiques ou la qualité de l’air, de l’eau et des sols, en offrant aux industries canadiennes des moyens de devenir plus efficientes et plus respectueuses de l’environnement.

Ces investissements soutiennent la création d’emplois en appui à la recherche, au développement et à la démonstration de technologies d’énergie propre innovantes en Ontario. Puisque la demande mondiale de ces technologies devrait passer de 1,1 billion de dollars en 2012 à 2,5 billions de dollars d’ici 2022, les marchés internationaux ouvriront d’immenses possibilités aux entreprises canadiennes de ce secteur. Les investissements annoncés aujourd’hui feront avancer la commercialisation des technologies. L'octroi des fonds à TDDC pour certains de ces projets est sujet à l'approbation du Conseil du Trésor.

Voici les projets qui bénéficient de ce financement :

  • Ubiquity Solar Inc., de Waterloo, recevra plus de trois millions de dollars pour sa technologie d’énergie solaire;
  • GreenMantra Technologies, de Brantford, recevra deux millions pour sa technologie de recyclage des matières plastiques;
  • Electro Kinetic Solutions, de Toronto, recevra plus de deux millions pour l’assainissement des bassins de résidus;
  • Morgan Solar, de Toronto, recevra plus de deux millions pour sa technologie de panneaux solaires;
  • Cleeve Technology Inc., d’Oshawa, recevra 710 000 $ pour sa solution de décapage destinée à l’entretien des aéronefs.

Cette annonce est faite dans la foulée de la conclusion d’une table ronde sur l’innovation en matière d’énergie organisée par Ressources naturelles Canada. Cette table ronde, la sixième d’une série de discussions axées sur l’innovation en matière d’énergie au Canada, a pris fin aujourd’hui. Elle a réuni des intervenants clés de l’industrie, du milieu universitaire, du secteur de la finance et des organisations non gouvernementales, qui ont échangé leurs points de vue sur les solutions visant à accroître la compétitivité du Canada sur le marché de l’innovation en matière d’énergie.

Le gouvernement fédéral utilisera les résultats de ces discussions pour guider les différentes démarches de collaboration et de concertation avec les groupes des secteurs public et privé qui veulent promouvoir l’innovation en matière d’énergie au Canada.

L’annonce d’aujourd’hui s’inscrit dans le prolongement de celle qu’a faite le premier ministre Stephen Harper le 20 juin, à Waterloo. En effet, M. Harper a annoncé la semaine dernière quelles organisations seront appelées à poursuivre le processus de sélection du Programme canadien des accélérateurs et des incubateurs, lequel doit aider de petites ou moyennes entreprises canadiennes remarquables à croître, à prospérer et à créer des emplois. Les accélérateurs et les incubateurs d’entreprises procurent aux entrepreneurs en début de croissance des ressources, des installations et un savoir-faire, afin de les aider à développer leur plan d’affaires et à obtenir un financement complémentaire.

 

Les faits en bref

 

  • Le Fonds de technologies du DDMC de TDDC a financé 269 projets grâce à l’enveloppe de 684 millions de dollars allouée par le gouvernement fédéral.
  • En date de décembre 2013, 57 des sociétés les plus développées de TDDC avaient reçu 2,5 milliards de dollars en financement subséquent, ce qui signifie que chaque dollar investi par l’État dans ces sociétés a mobilisé sur le marché quatorze dollars de capitaux privés.
    • Soixante-trois pour cent de l’électricité canadienne est produite à partir de sources renouvelables, ce qui place le Canada au premier rang des pays du G7.
    • Le Canada était en deuxième place, avec le Royaume-Uni, au chapitre de l’amélioration du rendement énergétique, entre 1990 et 2010, et il est cinquième parmi les pays membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique pour ce qui est des dépenses nationales au titre de la recherche, du développement et de la démonstration en pourcentage du PIB.
    • En 2012, les émissions de gaz à effet de serre avaient diminué de 5,1 % par rapport aux niveaux de 2005, alors que l’économie avait enregistré une croissance de 10,6 % pendant la même période. Les émissions par habitant ont chuté à leur niveau le plus bas depuis le début du contrôle des émissions.
    • La demande mondiale d’énergie devrait augmenter d’environ un tiers au cours des 25 prochaines années.

Citations

 

« Les investissements annoncés aujourd’hui témoignent de la priorité accordée par notre gouvernement à la gérance de l’environnement et à la création d’emplois de qualité en Ontario. En soutenant la recherche avancée et la technologie de pointe, le gouvernement investit dans la prospérité canadienne et dans un environnement plus sain. »

Greg Rickford

Ministre des Ressources naturelles du Canada

et ministre de l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario

 

« Les technologies propres nous aident à utiliser au mieux nos ressources, elles font baisser les frais d’exploitation, créent des emplois à valeur ajoutée et minimisent les effets environnementaux de l’économie canadienne. Les projets annoncés aujourd’hui sont d’excellents exemples d’investissements de TDDC qui aident la petite et moyenne entreprise à passer à l’avant-garde de ce secteur dans le monde.

Jim Balsillie,
Président du conseil de Technologies du développement durable Canada (TDDC)

 

CITATIONS DES ORGANISATIONS SUBVENTIONNÉES

« Nous sommes très heureux de recevoir cette aide de 3,1 millions de dollars de TDDC pour financer notre projet d’usine de démonstration au coût de 10,9 millions de dollars. Ce projet mise sur les atouts du Canada en matière de ressources naturelles, de transformation des matériaux avancés et d’automatisation, et nous prévoyons de créer plus de 500 emplois axés sur les exportations au cours des cinq prochaines années au Canada. Puisque la transition vers l’énergie solaire s’accélère, nous prévoyons que les cellules photovoltaïques utilisant notre technologie deviendront omniprésentes. »

Ian MacLellan
Président et chef de la direction, Ubiquity Solar Inc.

« Chez GreenMantra, nous sommes très reconnaissants à TDDC pour son aide. Grâce à ce financement, nous sommes prêts à démontrer les capacités de la solution GreenMantra et à devenir le plus grand fournisseur de cires respectueuses de l’environnement. »

Tim Haig
Président et chef de la direction, GreenMantra Technologies

« La peinture d’aéronefs peut être extrêmement nocive pour l’environnement si elle est retirée à l’aide de substances chimiques ou abrasives. Le financement annoncé aujourd’hui permettra à Cleeve Technologies, par le biais de sa division BRIC, de commercialiser le Robotic Laser Decoating System (RLDS, Système de décapage au laser robotique), qui retire la peinture des aéronefs conformément aux exigences d’entretien, d’inspection et de réparation périodiques d’une manière sûre et rapide, sans endommager l’appareil. Ce financement ouvre de nouveaux marchés importants pour Cleeve Technologies, et nous sommes très reconnaissants à TDDC pour son soutien. »

Paul Church
Propriétaire et président, Cleeve Technology Inc.

« TDDC est reconnu à l’échelle mondiale comme l’un des meilleurs programmes de financement des technologies propres, et Morgan Solar est fier de recevoir, pour une deuxième fois, une aide financière de TDDC. En privilégiant les projets dotés de paramètres concrets, TDDC concilie financement de l’innovation et résultats. Nous nous réjouissons de développer notre projet de démonstration grâce à son soutien. »

Nicolas Morgan
Vice-président, Développement commercial, Morgan Solar

« Nous utiliserons cet argent pour poursuivre nos recherches sur une nouvelle méthode d’assainissement des bassins de résidus des sables bitumineux de l’Alberta. La technologie peut permettre de traiter plus rapidement et d’une manière plus rentable les bassins de résidus des sables bitumineux. Elle offre également une méthode plus durable de gestion de ces bassins, en servant de technologie clé pour la remise en état des terres affectées par la mise en valeur des sables bitumineux et réduisant la nécessité de stocker les résidus à long terme. Nous sommes fiers que TDDC ait sélectionné notre entreprise pour ce financement. »

Jim Micak
Chef de la direction, Electro Kinetic Solutions

 

Document d’information – Projets – Investissement de dix millions de dollars

 

Le gouvernement du Canada démontre sa détermination à stimuler l’innovation et à favoriser la création d’emplois en annonçant un investissement de dix millions de dollars pour aider cinq nouvelles entreprises ontariennes à commercialiser des projets de technologie propre au pays.


1. Organisation principale : Ubiquity Solar Inc.

Titre du projet : Usine de lingots et de cellules photovoltaïques en silicium polycristallin haute performance

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et qualité de l’air

Secteur de l’économie : Production d’électricité

Investissement de TDDC : 3,1 millions de dollars

 

Membres du consortium

Ubiquity Solar Inc.

Université de Waterloo – Centre for Advanced PV Devices and Systems

Université de Toronto

Université McMaster

Fraunhofer Centre for Silicon Photovoltaics CSP

ECN Solar Energy, Silicon Photovoltaics

Si ConMC

Core Business Developers LLC

Jerry Olson Consulting

DJ Met Consulting

 

Description du projet

 

L’industrie de l’énergie solaire cherche encore à réduire le coût des modules et à augmenter le rendement et l’efficacité pour rendre l’énergie solaire plus attrayante. La solution SolarBrickMC d’Ubiquity Solar est le fruit d’une nouvelle méthode d’utilisation du silicium monocristallin afin de convertir les rayons du soleil en électricité. Les modules fabriqués avec ce matériau sont plus efficaces que les produits standards actuels de l’industrie, ils sont moins vulnérables à la dégradation induite par la lumière et ils peuvent durer très longtemps, d’où une augmentation importante de l’énergie captée pendant la durée de vie d’un module solaire. Cette technologie améliorera la rentabilité de l’énergie solaire, en augmentant les bénéfices des fabricants de composantes et en élargissant les avantages environnementaux du photovoltaïque.

 

2. Organisation principale : Morgan Solar

Titre du projet : Sun SimbaMC Gen 4.0

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et qualité de l’air

Secteur de l’économie : Production d’électricité

Investissement de TDDC : Deux millions de dollars

 

Membres du consortium

Morgan Solar Inc.

SkyPower Global Inc.

Université d’Ottawa

SunLab

 

Description du projet

L’utilisation de l’énergie solaire s’est multipliée par huit au cours des cinq dernières années – une occasion en or pour une entreprise qui met au point des composants à faible coût. Morgan Solar poursuit le développement de son panneau photovoltaïque à concentration de pointe, qui est deux fois plus efficace que les panneaux traditionnels au silicium et qui peut être fabriqué pour la moitié du prix. Ce projet permettra de réduire le nombre de pièces nécessaires pour produire un panneau tout en utilisant des matériaux moins chers pour fabriquer ces pièces. Conçue à l’origine pour le déploiement de services publics – grandes centrales électrosolaires au sol –, la solution Sun Simba 4, légère et compacte, est extrêmement prometteuse pour de futures applications sur les toits, à petite échelle et autonomes.

 

3. Organisation principale : Electro-Kinetic Solutions

Titre du projet : Développement et démonstration sur le terrain de l’assainissement électrocinétique des bassins de résidus des exploitations de sables bitumineux

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques, qualité de l’air, de l’eau et du sol

Secteur de l’économie : Exploration et production d’énergie

Investissement de TDDC : 2,1 millions de dollars

 

Membres du consortium

Electro-Kinetic Solutions

Shell Canada

DPRA Canada

 

Description du projet

L’extraction des sables bitumineux peut entraîner la création de bassins de résidus constitués d’un mélange d’eau, d’argile, de sable et de bitume résiduaire. Electro‑Kinetic Solutions (EKS) démontrera son dispositif d’électrodes à faible intensité, qui applique un champ électrique pour séparer l’eau des résidus de sables bitumineux et compacter simultanément les matières solides. Cette technologie peut réduire les coûts associés au traitement des bassins de résidus et permettre de récupérer de grandes quantités d’eau à réutiliser. Le projet montrera que la solution est pratique et économiquement faisable à grande échelle. Selon EKS, ce procédé permettrait aux exploitants de sables bitumineux de satisfaire aux exigences strictes en matière d’assainissement des résidus, à coûts moindres que les méthodes traditionnelles, et de recycler plus de 200 millions de mètres cubes d’eau par année d’ici 2023.

 

4. Organisation principale : Cleeve Technologies

Titre du projet : Décapage écologique des structures aérospatiales

Avantages pour l’environnement : Assainissement de l’eau et du sol

Secteur de l’économie : Transports

Investissement de TDDC : 710 000 $

 

Membres du consortium

BRIC Engineered Systems

IMP Aerospace

Boeing Aerospace

 

Description du projet

Les aéronefs évoluent dans des conditions souvent très difficiles. Ils affrontent des tempêtes, des températures extrêmes et l’impact de débris les heurtant à haute vitesse. Pour préserver l’intégrité structurale de ces appareils, il faut enlever et remplacer leur revêtement protecteur – un processus de décapage qui produit des déchets dangereux. En plus de ces risques pour l’environnement, le décapage des aéronefs est une opération coûteuse qui engloutit entre 33 % et 50 % (selon l’aéronef) du budget de fonctionnement d’un établissement d’entretien, de réparation et de révision. Cleeve Technologies s’affaire à mettre au point une solution de décapage qui fait appel à la robotique et au laser pour enlever les revêtements protecteurs des grosses structures aérospatiales complexes. La solution de Cleeve diminue l’empreinte écologique du décapage en réduisant au maximum le recours aux substances dangereuses pour l’environnement. En outre, elle devrait réduire de 86 % le coût global de ces opérations. Le projet vise la création d’un procédé entièrement automatisé pouvant décaper 95 % d’un aéronef commercial de taille moyenne.

 

5. Organisation principale : GreenMantra Technologies

Titre du projet : Dépolymérisation catalytique des matières plastiques recyclées en cire

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques, qualité de l’air et du sol

Secteur de l’économie : Exploitation des forêts, produits du bois, produits de pâtes et papiers

Investissement de TDDC : Deux millions de dollars

 

Membres du consortium

GreenMantra Technologies

Stewardship Ontario

Sylvite Agri-Services Ltd.

 

Description du projet

Le marché mondial de la cire a une valeur de dix milliards de dollars et il est lourdement tributaire des combustibles fossiles : 94 % des cires proviennent du pétrole, du charbon et du gaz naturel. L’une des principales applications des cires industrielles est le bois composite, qui intervient dans la fabrication des planches de bois couramment utilisées dans les planchers, les bureaux et les murs. La hausse des prix du pétrole entraîne une augmentation du prix des cires industrielles. En conséquence, les producteurs de bois composite sont à la recherche de nouvelles sources de cire efficaces, moins dommageables pour l’environnement et moins coûteuses. La technologie GreenMantra est un procédé catalytique qui convertit des déchets de plastique postconsommation (sacs, pellicules et emballages de plastique) en produits valorisés, dont des cires, des huiles et des graisses lubrifiantes et des combustibles. Le résultat est un substitut aux cires à base de pétrole qui est à la fois respectueux de l’environnement et économique. Ce projet mettra en œuvre le processus novateur, permettant l’utilisation de matières plastiques de faible valeur pour créer des cires industrielles d’une manière rentable.