2014 |20132012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

Projets financés – Cycle 18

1. Organisme principal : Azule Fuel Inc., Sarnia, Ontario

Titre du projet : Raffinerie de biodiesel

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques, pureté de l'air et propreté de l’eau

Secteur économique : Utilisation de l’énergie

Membres du consortium :

Azule Fuel Inc.

Sustainable Chemistry Alliance

Lanxess AG

Description du projet :

Les technologies actuelles du biodiésel demandent des matières premières comprenant très peu d’acides gras libres (AGL), ce qui entraîne l'utilisation de cultures agricoles principalement alimentaires comme intrants dans le procédé. De plus, la plupart des technologies traditionnelles sont exploitées de façon discontinue et les dépenses en capital qui y sont associées sont de ce fait plus élevées. Azule Fuel est une installation de bioraffinage de 2e génération qui cherche à démontrer la faisabilité de la production de biodiésel au moyen de matières premières qui n’entrent pas en conflit avec la chaîne alimentaire. Elle cherche aussi à faire accepter le produit sur le marché. La technologie catalytique qu’elle a développée consiste en un réacteur à lit fixe et à flot continu qui tire parti d’un catalyseur acide solide pour produire du biodiésel et de la glycérine pure. Des lignes de production peuvent par ailleurs produire des lubrifiants biologiques, des solvants écologiques et des composés oxygénés pour le carburant. De plus, l’emploi récent de technologies de séparation électrostatique permet une exploitation de meilleure qualité, sans utiliser d’eau. Azule Fuel et les membres de son consortium anticipent que leur installation de bioraffinage de 2e génération pourrait permettre des réductions importantes en matière de dépenses en capital et de frais d'exploitation comparativement aux technologies en place. Cela devrait aussi mener à une amélioration à long terme de la viabilité économique de l’industrie.

 

2. Organisme principal : BioAmber Inc., Montréal, Québec

Titre du projet : Usine type de traitement en aval de l'acide succinique

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et pureté de l’air

Secteur économique : Utilisation de l’énergie

Membres du consortium :

BioAmber Inc.

Mitsui & Co.

Description du projet :

L'acide succinique est un élément constitutif chimique largement utilisé pour produire des produits allant du polybutylsuccinate, un plastique biodégradable novateur, aux polymères plus traditionnels comme les polyesters, les polyuréthanes et les nylons. À l'heure actuelle, la production d'acide succinique est tirée de produits chimiques à partir du pétrole. BioAmber a mis au point une nouvelle biotechnologie de production d'acide succinique à partir de la fermentation du glucose, beaucoup moins coûteuse que les techniques de production d'acide succinique traditionnelles à partir du pétrole et plus durable pour l'environnement. BioAmber a l’intention de construire une grande usine de démonstration à Sarnia, en Ontario, qui combinera les technologies de fermentation en amont déjà validées à son usine française avec les technologies de traitement en aval prometteuses en cours de développement aux États-Unis.

3. Organisme principal : CarbonCure Technologies Inc., Halifax, Nouvelle-Écosse

Titre du projet : Validation de la technique de cure du béton par carbonatation à une usine type

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques, pureté de l'air et propreté de l’eau

Secteur économique : Utilisation de l’énergie

Membres du consortium :

CarbonCure Technologies Inc.

The Shaw Group Ltd.

Air Liquide Canada

 

Description du projet :

En général, la fabrication de blocs de béton précontraint de qualité fait appel à un procédé de cure énergivore et coûteux qui nécessite d’importantes quantités de ciment. La solution de CarbonCure Technologies, une entreprise de Halifax : une composante compatible avec tous les équipements qui utilise les déchets de CO2 pour réduire l’énergie nécessaire de 38 % lors de l’étuvage, la quantité de ciment de 10 % et les imperfections de 20 %, et ce, pour une qualité équivalente ou supérieure.Le CO2 est séquestré de façon permanente dans le béton sous forme de carbonate de calcium, ce qui aide à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 17 % par bloc. Le projet vise à valider le rendement de la technologie au moyen de deux démonstrations industrielles pleine échelle.

 

4. Organisme principal : Cooledge Lighting Inc., Vancouver, Colombie-Britannique

Titre du projet : Démonstration de luminaires à micro-DEL

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques, pureté de l’air, propreté de l’eau et salubrité des sols

Secteur économique : Utilisation de l’énergie

Membres du consortium :

Cooledge Lighting Inc.

BC Hydro

Université de la Colombie-Britannique

Description du projet :

Les immeubles commerciaux canadiens sont les plus grands consommateurs d'électricité destinée à l'éclairage de vastes zones, ce qui représente 10 % de la demande énergétique totale de ce secteur. Malheureusement, on estime que 60 % de l'énergie servant à l'éclairage de ces immeubles est gaspillée, principalement dans les espaces inoccupés et les zones qui reçoivent déjà suffisamment de lumière naturelle. Cooledge entend remplacer les appareils d'éclairage fluorescent traditionnels servant à éclairer les grandes surfaces des immeubles commerciaux par des luminaires à micro-DEL concurrentiels sur le plan des coûts, plus éconergétiques et sans mercure; ces luminaires peuvent assurer un éclairage de meilleure qualité et proposent de nouvelles possibilités en matière de conception. Le résultat est un luminaire standard de 2 pi x 2 pi dont le coût et le rendement s’apparenteront, d'ici la fin du développement du procédé dans le cadre du projet de TDDC, à ceux des appareils d'éclairage fluorescent, et qui intègrera des commandes autonomes simples tenant compte de la lumière ambiante et de l’occupation des lieux.

 

5.   Organisme principal : LaCima Corp., Vancouver, Colombie-Britannique

Titre du projet : Batterie au lithium-ion intégrant un supercondensateur, destinée aux véhicules électriques

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et pureté de l’air

Secteur économique : Transports

Membres du consortium :

LaCima Corp.

Fiat Central Research

Arcotronics Industries

E-One Moli Energy

Description du projet :

On prévoit que le taux d'adoption des véhicules électriques sera grandement motivé par la gamme de véhicules offerts sur le marché et leur coût. Pour favoriser l'adoption de ces véhicules, LaCima Corp. élabore actuellement un nouveau type de système de stockage de l'énergie qui consiste en une batterie au lithium-ion (Li-ion) intégrant un supercondensateur. En fournissant la puissance nécessaire pour accélérer rapidement, générer le couple, gravir les côtes et démarrer le moteur, et en prenant moins de temps pour absorber l'énergie et ainsi faciliter le freinage par récupération, cette technologie est en mesure de maintenir ou d'augmenter l'autonomie tout en réduisant la taille de la batterie. Les cellules prismatiques qu'utilisera LaCima dans le supercondensateur sont également plus compactes que les cellules cylindriques classiques et leur fabrication peut être plus facilement automatisée, réduisant par le fait même le coût de production à grande échelle. Le projet de TDDC vise à augmenter la capacité du supercondensateur prismatique de LaCima et à accroître sa tension afin qu'elle corresponde à celle de la batterie Li-ion. L'objectif consiste à augmenter la densité d'énergie et à simplifier l'intégration du supercondensateur et de la batterie Li-ion dans un système de stockage de l'énergie afin de répondre efficacement aux exigences en matière de rendement et de coût des véhicules électriques. Le consortium prévoit appliquer sa technologie de système de stockage de l'énergie à supercondensateur à une Fiat 500 hybride et d’en faire l’essai sur le terrain.

 

6.   Organisme principal : Logistik Unicorp, Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec

Titre du projet : Amélioration de la pureté de l'air et de la salubrité des sols grâce aux fibres textiles

Avantages pour l’environnement : Salubrité des sols, changements climatiques et pureté de l’air

Secteur économique : Agriculture

Membres du consortium :

Logistik Unicorp

Conseil national de recherches du Canada – Institut de recherche en biotechnologie

Agriculture, Alimentation et Initiatives rurales Manitoba

Alberta Biomaterials Development Centre [Centre de développement de biomatériaux de l'Alberta]

Filspec

Victor Group

Saskatchewan Flax Development Commission [Commission pour le développement du lin de la Saskatchewan]

Description du projet :

L'utilisation considérable du coton, qui représente près de 40 % de tous les textiles dans le monde, constitue une préoccupation environnementale parce que sa culture fait appel à un usage intensif de pesticides. Pour pallier ce problème grandissant, Logistik Unicorp et les membres de son consortium ont mis au point une technologie qui permet de transformer les fibres de chanvre et de lin, qui ont la réputation d'être très résistantes, en une fibre de qualité textile qui pourrait supplanter partiellement les fibres de coton et de polyester. La démonstration de la technologie proposée suppose un traitement enzymatique qui pourrait résoudre la difficulté qui consiste à séparer les fibres de la partie interne de l'écorce de la plante et accélérer le procédé qui passerait de plusieurs jours à moins de 20 heures, tout en produisant des fibres textiles de qualité constante dont la douceur s'approche de celle du coton. De plus, la culture du chanvre et du lin ne requiert pas d'herbicides ou de fongicides, ce qui résulterait en une diminution considérable de l'utilisation de ces produits chimiques au Canada.

7. Organisme principal : Linnaeus Plant Sciences Inc., Vancouver, Colombie-Britannique

Titre du projet : Développement industriel de graines oléagineuses à faible          incidence écologique comme solution de rechange au pétrole

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques, propreté de         l’eau et salubrité des sols

Secteur économique : Agriculture

Membres du consortium :

Linnaeus Plant Sciences Inc.

Dupont Agriculture & Nutrition

Woodbridge Foam Corporation

Cathay Industrial Biotech

Arkema

Université de l’Alberta

SemBioSys Genetics Inc.

Agriculture et agroalimentaire Canada

Elevance Renewable Sciences

Bio-Industrial Technology Division Alberta [Division de la technologie bio-   industrielle de l'Alberta]

Agriculture et aménagement rural

Description du projet :

Le marché mondial des produits chimiques renouvelables connaît une forte croissance et devrait atteindre 59 milliards de dollars US d'ici 2014. Linnaeus propose de mettre au point un procédé intégré de production de matières premières et d'huiles industrielles biodégradables renouvelables à valeur ajoutée à partir de la caméline et du carthame en vue de les utiliser pour la production de matières premières de lubrifiant et de polymère, ainsi que d’en faire la démonstration. Le projet a pour but de proposer aux agriculteurs une nouvelle culture de grande valeur qui est une matière première biologique et économique dans la fabrication de lubrifiants et de polymères utilisés dans les mousses et les enduits. La caméline et le carthame ont une courte période de croissance (moins de 100 jours) et peuvent donc être cultivés par rotation pour remplacer la jachère d'été. Ces cultures résistent aux ravageurs et connaissent un bon rendement en région semi-aride sur des terres marginales sans irrigation. Le développement de cette technologie devrait permettre la mise en production de millions d’hectares de terres agricoles marginales ou exposées à la sécheresse tout en réduisant les pertes de sol et d’azote ainsi que les émissions de GES.

 

8. Organisme principal : 'Namgis First Nation, Alert Bay, Colombie-Britannique

Titre du projet : Projet pilote de la Première nation 'Namgis sur l'élevage du saumon atlantique dans une installation d'aquaculture terrestre en recirculation

Avantages pour l’environnement : Propreté de l'eau

Secteur économique : Agriculture

Membres du consortium :

Première nation 'Namgis

Tides Canada Salmon Aquaculture Innovation Fund

The SOS Marine Conservation Foundation

Description du projet :

L'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture estime que la consommation humaine de poisson atteindra, d'ici 2030, 183 millions de tonnes métriques dont les deux tiers proviendront de l’aquaculture. L’augmentation de la demande de produits aquatiques et la vulnérabilité à la maladie de certaines espèces de poissons comme le saumon ont entraîné le développement de technologies novatrices en matière d'alevinage du saumon pour contrôler l’environnement et réduire les risques de propagation de la maladie. La Première nation 'Namgis fera la démonstration d’un système d’aquaculture en recirculation (SAR), un module terrestre d'alevinage du saumon atlantique, dans une installation pilote, sur l'île de Vancouver. L’installation permet d’isoler le procédé d’alevinage du saumon de l’environnement marin et offre des conditions optimales pour la croissance du saumon tout en offrant une solution de rechange aux cages en filet qui comportent des risques pour l’environnement. Le milieu de croissance optimal et l’isolation environnementale devraient faire de la production de saumon une exploitation durable tout en réduisant les répercussions néfastes sur les océans. La technologie SAR est bénéfique pour l’environnement puisqu’elle permet de réduire le risque de transmission des maladies et des parasites et de traiter les déchets liquides et solides associés à l’alevinage du saumon.

 

9. Organisme principal : Northex Environnement inc., Contrecoeur, Québec

Titre du projet : Traitement des sols contaminés par des métaux

Avantages pour l’environnement : Salubrité des sols et qualité de l'eau

Secteur économique : Gestion des déchets

Membres du consortium :

Northex Environnement inc.

Centre National en Électrochimie et en Technologies environnementales

Infrastructure Rive-Sud

Laboratoire Exova

Hydro-Québec

 

Description du projet :

Au Canada, il existe plus de 19 000 sites fédéraux contaminés en plus de nombreux sites enregistrés et non enregistrés gérés par des organismes privés. Environ la moitié est contaminée par des composés inorganiques.Des pressions importantes et croissantes sont exercées pour que ces sites soient décontaminés, car ils sont visés par de nouveaux règlements, figurent parmi les principaux éléments de passif au bilan des entreprises, comportent des risques pour la population canadienne et sont souvent situés en zones d’urbanisation éventuelle idéales. Actuellement, aucune option viable à grande échelle n’existe pour le traitement des sites contaminés par des composants inorganiques, comme les métaux, mis à part le creusage et le déversement dans des sites d’enfouissement spécialisés. Les coûts deviennent de plus en plus importants pour les exploitants des sites d’enfouissement qui doivent se conformer à des règlements toujours plus contraignants et à des tarifs à la hausse. Northex propose de mettre au point un procédé viable sur le plan commercial et entièrement intégré permettant de traiter, ex-situ, 80 tonnes de sols contaminés par des composés inorganiques à l’heure, et d’en faire la démonstration. Ce procédé sera moins coûteux que la solution de creusage et de déversement. Ce type de traitement permettra la réutilisation de plus de 65 % des sols traités annuellement dans des projets d’ingénierie, de terrassement et en agriculture.

10. Organisme principal : Nova Green Inc., Killam, Alberta

Titre du projet : Démonstration de la production simultanée de biocharbon, d'insuline et de xylitol à partir de la biomasse au moyen de la technologie VERT-TEC de Nova Green

Avantages pour l’environnement : Salubrité des sols, changements climatiques

Secteur économique : Agriculture

Membres du consortium :

Nova Green Inc.

Alberta Innovates – Technology Futures

Battle River Agri-Ventures Cooperative NGC Inc.

Description du projet :

Les entreprises de production alimentaire à l’échelle mondiale recherchent des produits de remplacement du sucre et des substances qui améliorent naturellement la digestion chez les humains et les animaux. Parmi les aliments sains en demande, on retrouve le xylitol, un édulcorant naturel, et l’inuline, une substance probiotique contenant des fibres alimentaires. Cependant, il n’y a aucune source fiable de xylitol en Amérique du Nord, et l'inuline n'est actuellement surtout produite qu'à partir de chicorée cultivée dans les climats chauds. Nova Green et ses partenaires du consortium ont déterminé que les tiges de topinambour pouvaient être une source de xylitol et d'inuline de remplacement. Le topinambour résiste à la sécheresse et aux ravageurs. De plus, il peut être cultivé et récolté selon des méthodes existantes et pourrait produire jusqu’à dix fois plus de biomasse par hectare que les cultures semencières classiques sans perturber les cycles de rotation des cultures. Le consortium a développé un procédé intégré permettant d’extraire l’inuline et le xylitol du topinambour et de transformer la biomasse résiduelle en biocharbon qui pourra être utilisé comme engrais ou pour la séquestration de charbon. Le projet de Nova Green a pour but de faire la démonstration de la culture du topinambour et de sa transformation pour produire du xylitol, de l’inuline et du biocharbon dans une installation pilote, dans l’Est de l’Alberta.

 

11. Organisme principal : N-Solv Corp., Calgary, Alberta

Titre du projet : Usine pilote sur le terrain utilisant la technologie d'extraction au solvant de bitume (BEST)

Avantages pour l’environnement : Salubrité des sols, changements climatiques, pureté de l’air et propreté de l’eau

Secteur économique : Recherche et production d’énergie

Membres du consortium :

N-Solv Corp.

Suncor Energy inc.

Hatch Ltd.

Description du projet :

Le Canada dispose d’une réserve de pétrole brut récupérable équivalant à 170 milliards de barils sous forme de sables bitumineux. De ces réserves restantes confirmées en Alberta, 80 % sont trop profondes pour être extraites et sont actuellement récupérées sur place au moyen de procédés tels que le drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV), qui entrainent habituellement une forte consommation d’eau et d’énergie. Grâce à ce projet, N-Solv fera la démonstration de sa technologie d'extraction au solvant de bitume (BEST), soit une technologie de production primaire à basse température utilisée sur place pour le traitement des réserves de bitume au moyen d’un solvant de condensation pur. La technologie de N-Solv vise à produire 85 % moins de GES que le procédé de DGMV à réduire à zéro la consommation d'eau de traitement. Les coûts d’exploitation et en capital liés au procédé de N-Solv devraient être inférieurs à ceux associés au DGMV, et les restrictions relatives aux conditions du réservoir nécessaire au traitement devraient être moindres. À l’étape finale de démonstration du rendement du solvant pur en conditions réelles, N-Solv creusera et aménagera une paire de puits d’injection et de production de 300 mètres et terminera la conception et la construction d’une installation de surface ayant une capacité de 500 barils par jour près de Fort MacKay, en Alberta.

12. Organisme principal : Paradigm Shift Technologies Inc., Toronto, Ontario

Titre du projet : Fabrication d'un revêtement de pointe pour le reformage au gaz

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et pureté de l’air

Secteur économique : Utilisation de l’énergie

Membres du consortium :

Paradigm Shift Technologies Inc.

Manoir Industries

Description du projet :

L’équivalent de plus de 100 milliards de dollars d’éthylène est produit chaque année par l’industrie pétrochimique au moyen d’un procédé de fractionnement à la vapeur de gaz d'hydrocarbures à haute température, qui entraîne une importante consommation d’énergie. Au cours de la fabrication de l’éthylène, du coke s’accumule sur la surface intérieure de l’équipement de reformage, ce qui réduit considérablement l’efficacité énergétique du procédé et entraîne de fréquentes interruptions en raison des cycles de décokage. Paradigm Shift Technologies Inc. fera la démonstration de l’application d’un revêtement de surface unique au moyen de sa technologie brevetée de dépôt en phase vapeur par procédé physique à optimisation électromagnétique (EPVD®) qui pourrait réduire le taux de cokage de 70 % et permettre l’utilisation de l’équipement de reformage à des températures plus élevées. On s'attend à ce que l'utilisation de ce procédé se traduise par une hausse de la production d’éthylène et une baisse de l’intensité énergétique pouvant atteindre 18 %, de même qu’une réduction correspondante des émissions de GES et des contaminants atmosphériques.

 

13. Organisme principal : PAVAC Industries Inc., Richmond, Colombie-Britannique

Titre du projet : Traitement des fumées par faisceau d'électrons (EBFGT) de PAVAC

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et pureté de l’air

Secteur économique : Production d’électricité

Membres du consortium :

PAVAC Industries Inc.

Saskatchewan Power Corp.

 

Description du projet :

Les installations avec centrales alimentées au charbon cherchent activement d’autres solutions pour se conformer aux règlements sur les émissions atmosphériques. Ce projet fera la démonstration de la technologie de traitement des fumées par faisceau d'électrons(EBFGT) de PAVAC Industries Inc. pour supprimer les émissions de SOx et NOx des centrales alimentées au charbon et les convertir en précieux engrais aux installations de recherche sur la lutte antiémission de SaskPower. À bien des égards, la technologie de traitement des fumées par faisceau d'électrons est plus prometteuse que la combinaison actuelle des procédés de désulfuration des gaz de carneau et de réduction catalytique sélective. Elle permet une charge parasite plus faible; de plus, elle laisse une empreinte plus petite et permet d’atteindre des taux d’élimination plus élevés.On estime aussi que les coûts des immobilisations pourraient baisser et l’exploitation devrait être rentable compte tenu de la vente de l’engrais comme sous-produit. En raison de son évolutivité, la technologie de traitement des fumées par faisceau d'électrons est susceptible de combler les besoins d’autres types d’applications industrielles, telles que l'extraction de pétrole, et ceux des raffineries.

 

14. Organisme principal : Rail-Veyor Technologies Global Inc., Lively, Ontario

Titre du projet : Site de démonstration de transport de surface

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et pureté de l’air

Secteur économique : Transports

Membres du consortium :

Rail-Veyor Technologies Global Inc.

Northern Centre for Advanced Technology Inc.

Centre d'excellence en innovation minière

Cambrian College of Applied Arts and Technology

 

Description du projet :

Jusqu’à présent, les secteurs minier, de l’énergie et des agrégats ont fait largement appel aux camions, aux trains et aux transitaires pour le transport des produits bruts des sites miniers et de développement aux usines de traitement. Ces moyens de transport ont des répercussions négatives sur l'environnement et augmentent considérablement les coûts d’exploitation. Rail-Veyor Technologies Global Inc. a développé le Rail-Veyor®. Il s’agit d’un système électrique écologique de transport sur rail léger qui permet de réduire l'empreinte sur l’environnement en consommant moins d’énergie et qui ne produit aucune émission polluante directe. Les voitures du système Rail-Veyor® se déplacent à une vitesse pouvant atteindre 32 km/h et peuvent monter des pentes de 20 % et négocier des courbes complexes dans un rayon de 30 mètres. Le projet de TDDC vise à développer davantage la technologie et à effectuer des essais en surface. Les émissions de GES par Rail-Veyor® sont évaluées à 1 %, 40 % et 21 % des solutions de rechange comparables respectives, soit le transport par camion, par transitaire et par chemin de fer rapide.

 

15. Organisme principal : Shipstone Energy Corp., Victoria, Colombie-Britannique

Titre du projet : Stockage de l'énergie à haut rendement en lien avec la réglementation et la production de pointe des services publics d'électricité

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et pureté de l’air

Secteur économique : Production d’électricité

Membres du consortium :

Shipstone Energy Corporation

Première nation Cowessess

Saskatchewan Research Council

Institut de l’énergie éolienne du Canada

TransAlta

Description du projet :

À l’échelle internationale, les systèmes de production et de transmission d’énergie électrique sont actuellement limités par le capacité et considérablement inefficaces. Cette situation entraîne une forte demande de solutions de stockage efficaces et rentables offrant souplesse et évolutivité. Shipstone propose de mettre au point une technologie efficace de compression modulaire à réponse rapide très souple et évolutive permettant de stocker de l’énergie à faible intensité sur une courte durée (moins de 20 kW pendant moins de 5 minutes) ou à haute intensité, sur une longue période (jusqu’à des centaines de mégawatts, des heures durant), et d’en faire la démonstration. La technologie de Shipstone est très simple par rapport à la compression qui optimise la rapidité de l’échange de chaleur et, par conséquent, l'efficacité, en utilisant des composants en vente libre facilement accessible et à faible coût, ce qui signifie qu'elle peut être mis en opération rapidement et à grande échelle. De plus, la technologie de Shipstone s’adapte à tous les réservoirs sous pression et peut être utilisée avec des remorques porte-tubes, des enceintes sous pression, des bouteilles de gaz comprimé ou des formations géologiques, selon la capacité de stockage requise pour l’utilisation. Selon les résultats observés jusqu’à présent et les études techniques, Shipstone croit que sa technologie sera moins coûteuse et plus performante que les produits actuels et en développement tels que ceux qui font appel à d’autres technologies de compression, les piles « à circulation » et les piles au lithium-ion.

 

16. Organisme principal : Solantro Semiconductor Corp., Ottawa, Ontario

Titre du projet : Développement et démonstration d’un jeu de puces avec onduleur nano pour les systèmes photovoltaïques intégrés aux bâtiments à courant alternatif

Avantages pour l’environnement : Changements climatiques et pureté de l’air

Secteur économique : Production d’électricité

Membres du consortium :

Solantro Semiconductor Corp

Conseil national de recherches du Canada − Centre canadien des technologies résidentielles

System Photonics S.p.A.

Solarcentury

Captelia — EDF ENR/Imerys

Tecta Solar

Description du projet :

Le segment des systèmes photovoltaïques intégrés aux bâtiments connaît une croissance rapide au sein du marché mondial de l’énergie solaire, et la demande provient autant du secteur résidentiel que du secteur commercial. La pratique standard pour la construction d’un système photovoltaïque intégré au bâtiment consiste à connecter en série les modules particuliers et à utiliser un onduleur central pour convertir le courant continu en courant alternatif compatible avec le réseau électrique. Cependant, la configuration en série comporte de nombreux désavantages : la puissance de production électrique est dégradée de manière disproportionnée si un ou plusieurs modules subissent une baisse de tension partielle, une panne d’un module coupe l’alimentation des autres modules de la série et une défaillance du convertisseur central provoque l’arrêt de l’ensemble du système. Solantro Semiconductor Corp. a développé une approche compatible avec le réseau électrique pour l’interconnexion des modules dans les systèmes photovoltaïques intégrés aux bâtiments qui repose sur son onduleur nano breveté. Le projet de TDDC permettra de mettre en œuvre l’onduleur nano dans un circuit intégré et de comparer le rendement des systèmes photovoltaïques intégrés aux bâtiments à courant alternatif à celui des systèmes à courant continu situés dans divers emplacements géographiques comportant chacun des exigences réseau différentes. Cette approche pourrait entraîner une augmentation de 30 % de la production d’énergie solaire, une réduction de 50 % du coût des installations, une amélioration de la sécurité et l’élimination des restrictions en matière de conformité des sites.

 

17. Organisme principal : TM4 inc., Boucherville, Québec

Titre du projet : Système à propulsion électrique

Avantages pour l’environnement : Pureté de l’air et changements climatiques

Secteur économique : Transports

Membres du consortium :

TM4 inc.

Centre National du Transport Avancé

Nova Bus

Description du projet :

Le transport routier représente près du cinquième des émissions de GES du Canada, et cette proportion est en hausse. Les véhicules électriques représentent une technologie clé qui permettra de réduire les émissions nettes de façon considérable dans ce secteur. Pour que les véhicules de tourisme à propulsion électrique (à batterie et à pile à combustible) atteignent leur plein potentiel en vue du remplacement des moyens de transport à combustibles fossiles, des progrès importants devront être réalisés afin de réduire le coût, améliorer le rendement et minimiser le poids des véhicules à propulsion électrique. TM4 inc. concevra un groupe motopropulseur de 200 kW pour véhicule intermédiaire et un système de contrôle NEURΦMC, reposant sur la technologie qu’elle a développée. Ce nouveau groupe motopropulseur aura presque deux fois l’énergie volumique des moteurs asynchrones actuels, et son prix pourrait concurrencer les principaux moteurs à induction et à aimant permanent disponibles sur le marché. Le projet aura pour but de démontrer la technologie TM4 pour alimenter un autobus entièrement électrique développé par un consortium d'entreprises dirigé par Nova Bus (Volvo). Le projet a également pour but de mettre au point un prototype de chaîne de montage automatisée pour la fabrication de ce genre de système.

2014 |20132012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001